Vous êtes ici : Garantie Décennale & Dommages Ouvrage > Dommages Ouvrage : devis et comparateur gratuit ! > Courtier en assurance dommages ouvrage : avantages et inconvénients

Courtier en assurance dommages ouvrage : avantages et inconvénients

Courtier en assurance dommages ouvrage : avantages et inconvénients

Souscrire une assurance dommages ouvrage au meilleur prix n’est pas toujours chose facile. Dès lors, il peut être intéressant de faire appel à un courtier spécialisé.

Vous vous apprêtez à souscrire une assurance dommages ouvrage pour obtenir une indemnisation en cas de sinistre ? Découvrez quels sont les avantages et inconvénients de passer par l’intermédiaire d’un courtier expérimenté.

Rappels : à quoi sert l’assurance dommages ouvrage ?

Les particuliers qui font appel à un professionnel pour réaliser des travaux de construction, de rénovation ou d’extension doivent souscrire une assurance dommages ouvrage pour obtenir la réparation des désordres qui se produisent après la réception du chantier et engagent la responsabilité des constructeurs. La garantie dommages ouvrage permet la réparation rapide de ces manquements grâce son rôle de préfinancement et l’absence de recherche de responsabilité préalable. De cette manière, les travaux de réparation peuvent être engagés rapidement évitant un retard conséquent de la réalisation du projet. Après avoir indemnisé son client, l’assureur se chargera de faire un recours contre le ou les constructeurs responsables.

La souscription à l’assurance dommages ouvrage est obligatoire depuis la loi Spinetta du 4 janvier 1978. L’adhésion doit intervenir avant l’ouverture du chantier par le maître d’ouvrage sous peine de se voir exposer à des sanctions pénales. Il existe néanmoins une exception pour les particuliers qui font construire un logement pour eux-mêmes et leur famille.

Par conséquent, souscrire une assurance dommages ouvrage présente plusieurs intérêts. En cas de défaut de souscription, l’indemnisation des éventuelles malfaçons sera plus longue. Il faut également savoir qu’en cas de revente de la maison dans un délai de 10 ans suivant l’achèvement des travaux, le maître d’ouvrage sera tenu pour responsable vis-à-vis du nouvel acquéreur des conséquences résultant de ce défaut d’assurance.

Zoom sur le fonctionnement de l’assurance dommages ouvrage

Il est possible de faire valoir l’assurance dommages ouvrage après l’expiration du délai de garantie de parfait achèvement fixé à une année suivant la réception des travaux. Cette garantie expire en même temps que la garantie décennale, soit 9 ans plus tard.

Concrètement, en cas de sinistre, l’assureur dispose de 60 jours maximum à compter de la réception de la déclaration du sinistre pour faire part de sa décision à l’assuré quant à la mise en jeu de la garantie. Si celle-ci est acceptée, la compagnie d’assurance devra proposer une offre d’indemnité dans un délai maximal de 90 jours à partir de la date de réception de la déclaration du sinistre. Cette indemnité vise à couvrir les travaux de réparation des dommages. Si l’assuré l’accepte, elle lui sera versée sous un délai de 15 jours.

Les délais évoqués peuvent ne pas être respectés et l’assuré estimer que l’offre d’indemnité est manifestement insuffisante. Dans ces situations, il est possible d’engager les dépenses nécessaires à la réparation des dommages après en avoir informé l’assureur. L’indemnité versée par ce dernier sera alors majorée de plein droit d’un intérêt correspondant au double de l’intérêt légal.

Comment souscrire une assurance dommages ouvrage ?

Vous souhaitez contracter une assurance dommages ouvrage ? Deux principales solutions s’offrent à vous. Vous pouvez d’abord confronter les offres proposées sur le marché en utilisant un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Dans ce cas, il vous suffira de compléter un formulaire rapide pour accéder à une liste de devis d’assurance dommages ouvrage personnalisée. Plusieurs informations vous seront demandées dont : les caractéristiques de la construction (maison individuelle, immeuble collectif, locaux commerciaux…), l’usage de la construction (vente, location, usage personnel), la nature des travaux à garantir (construction neuve, rénovation extension, agrandissement), les études réalisées (étude de sol, contrôle technique, BET), le niveau de couverture souhaité.

Deuxième possibilité : passer par un courtier en assurance dommages ouvrage. Le courtier fait office d’intermédiaire entre les particuliers à la recherche d’une garantie optimale d’une part, et les assureurs d’autre part. Il est en mesure de négocier les prix proposés et d’accompagner ses clients tout au long de la souscription.

Par conséquent, si vous préférez bénéficier d’un accompagnement personnalisé, vous avez tout intérêt à passer par un courtier expérimenté.

Avantages et inconvénients du courtier en assurance dommages ouvrage

En sollicitant les services d’un courtier spécialisé en assurance dommages ouvrage, vous pourrez profiter de plusieurs avantages :

Un gain de temps

Le gain de temps est l’un des principaux atouts du courtier. Cet expert connaît parfaitement le marché de l’assurance dommages ouvrage et pourra vous orienter vers les meilleures offres selon votre profil.

Un tarif plus avantageux

En général, lorsque les particuliers décident de passer par un courtier pour trouver une assurance dommages ouvrage, leur principale motivation consiste à réaliser des économies sur le montant des cotisations. Le courtier peut négocier un prix intéressant dans la mesure où il apporte un grand volume de dossiers aux banques et assureurs. Les économies estimées varie de 15 à 20 % en passant par l’intermédiaire d’un courtier par rapport à une assurance obtenue en se rendant directement chez un assureur.

De meilleures garanties

Le contrat d’assurance dommages ouvrage peut comporter des exclusions de garantie, notamment si le souscripteur présente un profil à risques. Le courtier a pour rôle de défendre le dossier de son client afin qu’il bénéficie des garanties les plus adaptées et intéressantes possible.

Si le courtier en assurance dommages ouvrage dispose d’une plus grande marge de manœuvre qu’un particulier en raison du grand nombre de dossiers qu’il présente aux assureurs, certains d’entre eux facturent des honoraires ou frais de courtage ou de mandat. Il convient de bien se renseigner sur ce point avant de faire appel à cet intermédiaire.

Vous souhaitez trouver le meilleur courtier pour être accompagné dans vos recherches d’assurance dommages ouvrage ? Pensez à vérifier que le professionnel auquel vous faites appel est immatriculé sur le registre de l’ORIAS, l’organisme en charge des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement. Préférez ceux qui indiquent leurs frais et les noms de leurs partenaires pour plus de transparence et ceux ayant une expérience significative dans ce domaine.

 
 

Comparateur Assurance Dommages Ouvrage
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers