Vous êtes ici : Garantie décennale & Dommages ouvrage > Guide de l'assurance dommages ouvrage > Assurance dommages ouvrage extension de maison : tarif et devis

Assurance dommages ouvrage extension de maison : tarif et devis

Assurance dommages ouvrage pour extension de maison

Vous avez décidé de réaliser une extension de maison ? L'assurance dommages ouvrage peut être d'un grand secours.

Très peu de particuliers savent que cette garantie existe. Pourtant et conformément à la loi du 4 janvier 1978, l'assurance dommages ouvrage est obligatoire pour les maîtres d'ouvrage, c'est-à-dire les propriétaires qui se lancent dans des travaux de rénovation importants. Comment bien choisir son assurance dommages ouvrage pour extension de maison ? Toutes les explications.

Assurance dommages ouvrage pour extension de maison : quelle utilité ?

L'assurance dommages ouvrage assure le maître d'ouvrage contre les sinistres qui pourraient survenir sur le chantier d'extension. Elle ne s'applique que si celui-ci est victime d'un sinistre dans les 10 ans qui suivent la fin des travaux. Sont garantis les dommages susceptibles d'affecter la solidité de l'ouvrage ou l'un de ses éléments indissociables. Il est par exemple possible de faire jouer l'assurance dommages ouvrage en cas d'infiltrations après un changement de fenêtres ou bien en cas de risque d'effondrement du plafond suite au percement d'une ouverture dans un mur porteur. Cette assurance ne s’applique toutefois pas en cas de sinistre touchant les travaux de décoration sauf si cela est prévu par une garantie optionnelle.

Comment fonctionne l’assurance dommages ouvrage ?

Le fonctionnement de l’assurance dommages ouvrage pour extension de maison est relativement simple. Dès lors que vous constatez une malfaçon, un expert intervient rapidement et chiffre le montant de la remise en état. Il vous propose une indemnisation sur cette base. La compagnie d’assurance se retourne ensuite contre l’assurance du maître d’ouvrage s’il s’agit d’une erreur de conception ou contre celle de l’artisan qui a réalisé les travaux s’il s’agit d’un problème de réalisation.

Comme le précise la loi, en cas de sinistre grave, les assureurs sont tenus de régler le litige sous 60 jours ce qui confère un avantage supplémentaire à l’assuré.

Sachez que la non-souscription d’une assurance dommages ouvrage peut vous pénaliser lors de la revente du logement dans les 10 ans. Effectivement, le notaire vous demandera de fournir votre attestation d’assurance qui servira à couvrir le nouvel acquéreur. L’absence de ce document peut justifier une baisse du prix de vente de votre logement. Par ailleurs, vous resterez personnellement responsable vis-à-vis de l’acquéreur des conséquences résultant du défaut d’assurance.

Les astuces pour trouver la meilleure assurance dommages ouvrage

Pour dénicher le meilleur contrat, il est possible de se tourner vers un courtier spécialisé doté d’un large réseau de partenaires. Ce professionnel se charge de trouver les contrats les plus compétitifs du marché. Vous pouvez également démarrer vos recherches d’assurance seul en utilisant un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Pour cela, il vous suffit de compléter un formulaire rapide indispensable pour déterminer vos besoins.

La recherche du meilleur contrat d’assurance dommages ouvrage passe aussi par la demande de devis en ligne auprès de plusieurs assureurs. Les prix pouvant varier de manière importante d’une société à l’autre, il est conseillé de bien lire les conditions générales de chaque contrat.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur d'assurance dommages ouvrage
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers