Vous êtes ici : Garantie Décennale & Dommages Ouvrage > Dommages Ouvrage : devis et comparateur gratuit ! > Dommages ouvrage haut de gamme : tarif et devis

Dommages ouvrage haut de gamme : tarif et devis

Dommages ouvrage haut de gamme : tarif et devis

L’assurance dommages ouvrage permet d’obtenir le remboursement et la réparation des désordres qui se produisent après la réception des travaux.

Vous envisagez de faire réaliser des travaux de rénovation importants dans votre logement et souhaitez profiter d’une assurance dommages ouvrage haut de gamme ? Quels sont les tarifs proposés sur le marché ? Comment obtenir des devis personnalisés ? Nos conseils.

Qu’est-ce qu’une assurance dommages ouvrage haut de gamme ?

Tout particulier qui fait réaliser des travaux de construction, d’extension ou de rénovation doit souscrire une assurance dommages ouvrage conformément à la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Cette assurance n’est applicable que si elle est souscrite avant le démarrage du chantier.

Peu connue, l’assurance dommages ouvrage est pourtant essentielle pour réaliser un projet de construction ou de rénovation. En effet, en cas de malfaçon constatée dans les 10 ans qui suivent la réception des travaux, le contrat prévoit le remboursement des dommages entrant dans le champ de la garantie décennale et ce, en dehors de toute recherche de responsabilité. Autrement dit, il n’est pas nécessaire d’attendre qu’un expert ou un juge statue sur les responsabilités de chacune des parties pour obtenir réparation.

Si vous prévoyez de faire réaliser des travaux de grande ampleur dans votre logement au cours des prochains mois, vous avez donc tout intérêt à souscrire une assurance dommages ouvrage haut de gamme comportant des garanties optimales.

Les dommages couverts par l’assurance dommages ouvrage haut de gamme

Comme la garantie décennale imposée aux professionnels du BTP, l’assurance dommages ouvrage couvre les vices et malfaçons qui menacent la solidité de l’ouvrage ou le rendent impropre à l’usage auquel il était destiné. Les dommages affectant les éléments d’équipement indissociables sont également pris en charge.

Voici quelques exemples de dégâts pouvant entraîner la mise en œuvre de l’assurance dommages ouvrage :

  • Un effondrement de toiture ;
  • Des fissures importantes dans les murs ;
  • Un affaissement de plancher ;
  • Un soulèvement de carrelage ;
  • Des défauts d’isolation thermique des murs ;
  • Des infiltrations d’eau à l’intérieur du logement.

L’assurance dommages ne s’applique pas lorsque les sinistres ont été causés par l’assuré ni lorsqu’ils sont liés à l’usure normale. Pour bénéficier d’une protection étendue, il est néanmoins possible d’adhérer à des garanties supplémentaires telles que :

  • La garantie des éléments d’équipement dissociables : elle couvre les éléments d’équipement pouvant être dissociés de l’ouvrage. Elle s’applique par exemple lorsqu’un radiateur ou un ballon d’eau chaude tombe en panne ;
  • La garantie des dommages immatériels consécutifs à des désordres garantis : cette garantie couvre les frais liés à la perte de jouissance du bien subie par le propriétaire et ses occupants. Elle s’applique par exemple lorsque ces derniers doivent payer des frais de relogement dans une location pendant la réparation des travaux ;
  • La garantie des dommages existants du fait des travaux neufs : cette garantie prévoit la prise en charge des dommages matériels subis par les parties de l’ouvrage existant du fait de l’exécution de travaux neufs.

Si vous souhaitez profiter d’une assurance dommages ouvrage haut de gamme, pensez à vérifier les garanties incluses dans votre contrat. Si besoin, n’hésitez pas à adhérer à des garanties optionnelles pour être mieux couvert.

Comment mettre en œuvre l’assurance dommages ouvrage ?

Si vous constatez un défaut ou un sinistre dans les 10 ans suivant la réception du chantier, vous pouvez mettre en œuvre votre assurance dommages ouvrage en suivant les étapes suivantes :

  • Déclarer le sinistre à la compagnie d’assurance par lettre recommandée avec avis de réception ;
  • L’assureur dispose d’un délai de 60 jours à compter de la réception de la déclaration de sinistre pour donner sa réponse ;
  • En cas d’acceptation, l’assureur doit proposer une offre d’indemnité pour procéder à la réparation des dommages dans un délai de 90 jours à partir de la réception de déclaration de sinistre ;
  • Vous pouvez accepter cette offre, auquel cas l’assureur vous versera l’indemnité dans les 15 jours.

Il est donc relativement simple de faire valoir l’assurance dommages ouvrage en cas de sinistre, d’où l’intérêt de souscrire à ce contrat.

Combien coûte une dommages ouvrage haut de gamme ?

Les tarifs sont fixés librement par les assureurs. Divers paramètres sont pris en compte :

  • Le coût de la construction ;
  • La qualification des constructeurs ;
  • L’existence d’une mission de contrôle technique des travaux et la présence d’une étude du sol ;
  • La nature des travaux envisagés : construction, rénovation, agrandissement… ;
  • Les caractéristiques de l’ouvrage : nombre d’étages, superficie… ;
  • Les garanties choisies.

Le prix moyen d’une assurance dommages ouvrage haut de gamme s’élève à 3850 euros pour la construction d’une maison individuelle, à 2250 euros pour des travaux de rénovation dans un appartement.

Pour trouver une assurance dommages ouvrage haut de gamme au meilleur prix, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les assureurs en utilisant un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Après avoir rempli un formulaire rapide portant sur votre profil et les travaux envisagés, vous recevrez des devis personnalisés et pourrez prendre le temps de les étudier avant de vous engager.

Conseils pour bien choisir son assurance dommages ouvrage

Vous pouvez souscrire votre assurance dommages ouvrage haut de gamme auprès de l’assureur de votre choix.

Pour trouver un contrat associant garanties optimales et tarif le plus bas, la comparaison des offres est indispensable. Avant la souscription, pensez à étudier attentivement les garanties offertes, les exclusions, les délais et plafonds d’indemnisation. Si besoin, n’hésitez pas à faire appel à un courtier expérimenté. Ce professionnel négociera les meilleures offres auprès de ses partenaires et pourra vous apporter des conseils tout au long de la souscription. Concrètement, passer par un courtier en assurance dommages ouvrage ne vous engage à rien. Cela vous fera gagner du temps et réaliser d’importantes économies.

Si vous faites face aux refus successifs des assureurs, vous pouvez saisir le Bureau central de tarification (BCT) qui imposera à une société d’assurance de vous faire une proposition tarifaire.

 
 

Comparateur Assurance Dommages Ouvrage
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers